La gastronomie à l’honneur des 20km de Paris

Après la bande-dessinée en 2017 et une édition anniversaire en 2018, les 20km de Paris ont décidé de consacrer cette édition 2019 à la gastronomie. Et qui de mieux que Thierry Marx, chef étoilé et passionné de course à pied, pour être le parrain de la course.

Pour leur 41ème édition les 20km de Paris vous préparent un menu quatre étoiles : une course mythique, un parcours exceptionnel, un thème autour de la gastronomie et un parrain d’exception en la personne de Thierry Marx.
Grand passionné de sport et lui-même finisher de plusieurs marathons dont celui du Médoc, le chef s’est rapidement imposé comme une évidence pour parrainer cette édition gastronomique. Course à pied et cuisine, deux disciplines chères à Thierry Marx qui retrouvent en elles plusieurs valeurs communes comme le plaisir, le partage et le bien-être.

Le chef nous fera le plaisir de sa présence au Village des 20km de Paris le samedi 12 octobre entre 15h et 17h pour vous faire découvrir les nombreuses animations autour de la gastronomie. Il sera également présent le lendemain pour donner le départ de la course et lors de la remise des prix.
Ce parrainage sera également l’occasion pour Thierry Marx de promouvoir son association Pass’sport pour l’emploi crée avec Benoit Campargue, manager et entraineur de sport au haut-niveau. Les deux hommes ont pour objectif d’encourager la réinsertion professionnelle des jeunes sortis du système scolaire sans emploi et/ou sans qualification grâce au sport et à ses valeurs. Ils proposent des formations débouchant sur un certificat de qualification professionnelle, garantissant aux stagiaires de trouver un emploi grâce aux promesses d’embauche de l’association. Venez découvrir et soutenir Pass’sport pour l’emploi sur le Village des 20km de Paris ou sur le site de l’association.

À propos de Thierry Marx

Thierry Marx est l’un des chefs les plus reconnus de sa génération, défendant une cuisine alliant plaisir et modernité. Formé par les compagnons du Tour de France et les plus grands chefs français, il a ensuite voyagé à travers le monde (Australie, Thaïlande, Hong-Kong et Japon). Depuis 1991, il s’est vu décerner pas moins de six étoiles au prestigieux Guide Michelin et fut également promu Chevalier de la Légion d’honneur en 2013. Aux commandes du Mandarin Oriental depuis 2010, il réalise un de ses rêves d’enfant en 2016 en ouvrant sa première boulangerie à Paris avec Joël Defives, boulanger et Meilleur Ouvrier de France.

Hors de ses cuisines, Thierry Marx est également un grand sportif avec comme sport de prédilection le judo mais aussi la course à pied puisqu’il compte plus d’une dizaine de marathon à son actif dont celui du Médoc. Outre le sport, le chef investi également beaucoup de son temps dans des associations. Il a notamment fondé Pass’sport pour l’emploi. Une association soutenue par les 20km de Paris, qui utilise le sport et ses valeurs pour encourager la réinsertion professionnelle des jeunes sortis du système scolaire et éloignés de l’emploi.

À propos de Pass’sport pour l’emploi

Pass’sport pour l’emploi est une association fondée par Thierry Marx et Benoit Campargue, manager et entraineur de sport haut-niveau. Convaincus que le sport est un levier d’inclusion sociale, de vecteur de santé, de bien-être et d’employabilité, les deux hommes ont pour objectif de permettre aux jeunes sortis du système scolaire et éloignés de l’emploi de pouvoir construire un projet d’avenir dans un cadre éducationnel grâce au sport et à ses valeurs. Pass’sport pour l’emploi propose une formation gratuite et accessible à tous de 12 semaines avec à la clé un certificat de qualification professionnelle. Diplôme qui garantit un retour à l’emploi grâce aux promesses d’embauches des partenaires de l’association.

Soutenu par ses mécènes dont les 20km de Paris, Pass’sport pour l’emploi a pour ambition en 2019 de former 48 stagiaires aux métiers de la sécurité, 48 aux autres métiers et d’ouvrir une salle de sport sociale et solidaire. L’association entend aussi se développer à Lyon, Lille et Marseille ainsi qu’étendre son dispositif aux métiers à forte pénibilité (BTP).